Immobilier de prestige | Chalet en nature | Historique du Lac du Cerf

Lac du cerf - Développement de villégiature

PLAN DES LOTS

Visionnez l’emplacement exacts
des lots à vendre.

> cliquez ici

PLAN DES LOTS

> cliquez ici

Historique du développement du lac du Cerf


Au Québec, les plus beaux sites naturels appartiennent souvent à des communautés religieuses. Il s’agit d’un fait historique reconnu. L’explication est simple. Vers les années 1930, certains des plus majestueux sites en bordure des lacs – qui étaient les propriétés du gouvernement du Québec – furent concédées au clergé et aux communautés religieuses pour fins de culte, d’établissement de maisons de repos, de colonies de vacances, etc.

Dans la région des Hautes-Laurentides, le gouvernement a émis plusieurs titres de propriété de ce genre. Ainsi, la « Pointe des Jésuites », au Grand Lac Nominingue, abritait une maison de repos et de vacances pour les Jésuites. Le « Red Pine » du lac des Écorces, aujourd’hui projet de développement résidentiel Val-Moreau à Mont-Laurier, était à l’origine une maison de repos destinée aux Jésuites et aux sœurs de Sainte-Croix. Le site enchanteur du lac du Cerf faisait aussi partie de cette catégorie de propriétés.

Le gouvernement du Québec a en effet vendu à la Corporation épiscopale des terrains d’une superficie de 300 acres sur les rives du Petit lac du Cerf et du Grand lac du Cerf. Ce site n’a pu être développé avant aujourd’hui car il devait accueillir des étudiants en prêtrise, des retraités du clergé, des membres d’organismes sociaux tels que les scouts, etc.

Quelque 60 ans plus tard, la Corporation épiscopale rendait au gouvernement ainsi qu’à la municipalité de Lac-du-Cerf environ cinquante pour cent de la surface possédée pour permettre la revitalisation du parc de la Biche. Les promoteurs actuels acquéraient une superficie d’environ 100 acres pour le développement de terrains de villégiature.

Les promoteurs ont ainsi acquis trois secteurs en voie d’être développés :

  • • La phase I, nommée « Pointe des Pins-Rouges », est un développement adjacent à la baie des Scout qui se compose de 11 terrains.
  • • La phase II, nommée « Domaine des deux lacs », se compose de 30 terrains.
  • • La phase III, nommée « Boisé du Parc-de-la-biche », près des plages municipales du parc de la Biche, se compose d’une quarantaine de terrains.

Ces trois développements de prestige jouxtent le village de Lac-du-Cerf. La nature mariant l’eau et la forêt, où de magnifiques cerfs vivent non loin des résidences, y est féerique.